DÉFINITION, OBJECTIFS ET PRINCIPES

Lorsqu’il existe un relâchement de la peau au niveau de la face interne des cuisses, une lipoaspiration isolée ne peut suffi et seule une remise en tension de cette peau est susceptible de corriger ce défaut : c’est le lifting crural ou lifting de la face interne de la cuisse.

L’intervention a alors pour but de réaliser l’ablation de l’excédent de peau, de réduire l’infitration graisseuse sous-jacente, et de bien suspendre la peau en profondeur.

AVANT L’INTERVENTION

Un bilan pré-opératoire habituel est réalisé.

Le médecin anesthésiste sera vu en consultation avant l’intervention.

L’arrêt du tabac est vivement recommandé peut être à l’origine d’un retard de cicatrisation. Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.

TYPE D’ANESTHÉSIE ET MODALITÉS D’HOSPITALISATION

Type d’anesthésie : peut être réalisé sous anesthésie générale ou sous anesthésie .

Modalités d’hospitalisation : La durée du séjour sera de 4 nuits.

L’INTERVENTION

Une lipoaspiration est associée chaque fois qu’il existe une infiltration adipeuse de la région.

La peau en excès est retirée à la demande et une fiation est réalisée en profondeur au ligament aponévrotique, situé en haut de la face interne de la cuisse. La cicatrice se trouve ainsi cachée dans un pli naturel et sera donc assez discrète.

Enfin d’intervention, on met en place un panty de liposuccion.

APRÈS L’INTERVENTION : LES SUITES OPÉRATOIRES

Des ecchymoses (bleus) et un œdème (gonflment) peuvent apparaître. Ils régresseront dans les 10 à 20 jours suivant l’intervention.

Les douleurs sont en règle générale peu importantes, il y a lieu de prévoir un arrêt de travail de 1 à 3 semaines, à partir de la 6 ème semaine postopératoire requis du report

LE RÉSULTAT

Il est apprécié dans un délai de 6 à 12 mois après l’intervention. On observe, le plus souvent, une bonne correction de l’infitration graisseuse et du relâchement de la peau, ce qui améliore nettement la morphologie de la cuisse. Les cicatrices sont habituellement discrètes, d’autant qu’elles sont cachées dans un pli naturel.