DÉFINITION, OBJECTIFS ET PRINCIPES

La lipoaspiration permet de supprimer radicalement et défiitivement les surcharges de graisse localisées.

Ces surcharges graisseuses localisées ne disparaissent pas, en règle générale, malgré un régime alimentaire ou l’exercice physique. Par contre, la lipoaspiration ne constitue pas une méthode d’amaigrissement et son but n’est donc pas de maîtriser le poids du patient ou de la patiente.

En pratique, la lipoaspiration peut s’appliquer à un grand nombre de région du corps : « la culotte de cheval » bien sûr, mais aussi les hanches, l’abdomen, les cuisses, les genoux, les mollets, les chevilles, les bras. Les améliorations techniques ont aussi permis d’étendre son action au niveau du visage et du cou (double menton, ovale du visage).

AVANT L’INTERVENTION

Un bilan pré-opératoire est réalisé conformément aux prescriptions. Le médecin-anesthésiste sera vu en consultation avant l’intervention. Le tabac avant l’intervention est recommandé. Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.

TYPE D’ANESTHÉSIE ET MODALITÉS D’HOSPITALISATION

Type d’anesthésie : La lipoaspiration peut être réalisée, selon les cas et l’importance des zones à traiter, soit sous anesthésie locale, soit sous anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intra-veineuse , soit sous anesthésie générale.

Modalités d’hospitalisation : La durée de l’hospitalisation est fonction de la quantité de graisse extraite.

L’INTERVENTION

Les incisions sont courtes (de l’ordre de 3 ou 4 millimètres) et discrètes, car le plus souvent cachées dans un pli naturel. La graisse est aspirée à l’aide de canules mousses, réalisant un réseau régulier de tunnels qui respectent les vaisseaux et les nerfs : on traite ainsi la graisse profonde et la graisse superfielle.

Enfin d’intervention, un panty ou d’une gaine de contention élastique.

APRÈS L’INTERVENTION : LES SUITES OPÉRATOIRES

Des ecchymoses (bleus) et un œdème (gonflment) apparaissent au niveau des régions traitées.

Les douleurs sont variables, mais elles sont en règle générale peu importantes. Une activité normale pourra être reprise 3 à 6 jours après l’intervention

Le port d’un vêtement de contention élastique est conseillé pendant 2 à 4 semaines. On peut prévoir une reprise de l’activité sportive 3 semaines après l’intervention.

LE RÉSULTAT

Apprécié de façon définitive dans un délai de 6 mois après l’intervention, il est le plus souvent satisfaisant, chaque fois que l’indication et la technique ont été correctes : la lipoaspiration aura permis de faire disparaître définitivement les surcharges de graisse localisées, tout en entraînant une rétraction appréciable de la peau.