DÉFINITION

la mastectomie correspond à l’ablation de la glande mammaire, d’un fuseau de peau et de l’aréole. Elle reste malheureusement nécessaire dans certaines formes de cancer du sein. Une demande de reconstruction mammaire est tout à fait légitime après mastectomie.

La reconstruction par lambeau de grand dorsal utilise de la peau prélevée au niveau du dos, le muscle grand dorsal (muscle du dos mince et étendu) et souvent une prothèse afi de recréer le volume mammaire.

OBJECTIFS

L’intervention chirurgicale a pour but de reconstituer le volume et les contours du sein par un fuseau de peau et de muscle prélevé dans la région du dos. Une prothèse interne doit souvent compléter la reconstruction chaque fois que le volume transféré est insuffint. La technique s’applique surtout aux cas où la peau résiduelle du thorax est insuffinte ou fragilisée par les rayons et ne peut, à elle seule, protéger une prothèse interne.

PRINCIPES

L’intervention est le plus souvent réalisée à distance on parle alors de reconstruction secondaire. L’intervention consiste à mettre en place au niveau thoracique un fuseau de peau et de muscle grand dorsal prélevé au niveau du dos. Ce lambeau est glissé sous la peau de la paroi latérale du thorax et inséré entre la cicatrice de mastectomie et le sillon sous-mammaire comme « une pièce rapportée ».

La mise en place d’une prothèse interne sous le fuseau de peau et de muscle est habituellement utilisée pour obtenir la restauration d’un volume suffisant.

La symétrisation de l’autre sein et la reconstruction de la plaque aréolo-mamelonnaire (aréole + mamelon) sont le plus souvent réalisées ultérieurement, lorsque le volume du sein reconstruit sera stabilisé.

AVANT L’INTERVENTION

Un bilan pré-opératoire habituel est réalisé conformément aux prescriptions. Le médecin anesthésiste sera vu en consultation avant l’intervention. Dans tous les cas, le praticien devra vérifir l’imagerie mammaire (mammographie, échographie) de l’autre sein. Aucun médicament contenant de l’Aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention. L’arrêt du tabac est indispensable.

TYPE D’ANESTHÉSIE ET MODALITÉS D’HOSPITALISATION

Type d’anesthésie : Il s’agit d’une anesthésie générale classique durant laquelle vous dormirez complètement.

Modalités d’hospitalisation : Une hospitalisation de plusieurs jours est habituellement nécessaire.

L’intervention peut durer trois à quatre heures. En fin d’intervention, un pansement modelant en forme de soutien-gorge, est confectionné.

LES SUITES OPÉRATOIRES

Les suites opératoires sont en général assez douloureuses au niveau du dos, pouvant nécessiter de puissants antalgiques. Un gonflement (œdème), des ecchymoses (bleus) du sein reconstruit sont possibles dans les suites.

Le port du soutien-gorge (nuit et jour) est nécessaire pendant plusieurs semaines. On conseille d’attendre un à deux mois pour reprendre une activité sportive.

LE RÉSULTAT

L’aspect du sein reconstruit va progressivement évoluer. Il faut attendre deux à trois mois pour que votre chirurgien puisse apprécier le résultat et en particulier la symétrie.